Nicolas Stettler, un chef d’orchestre dans les coulisses de Florimont

Nicolas Stettler, un chef d’orchestre dans les coulisses de Florimont

Intendant de Florimont, Nicolas Stettler est le chef d’orchestre des événements de l’Institut. L’APEF on a voulu en savoir plus…

Nicolas, comment définiriez-vous votre rôle ?

Ma fonction a plusieurs volets : la restauration, les activités liées à la maintenance, l’entretien du parc et la gestion hôtelière des Pères qui vivent à l’Institut. Pour reprendre votre expression, c’est un peu comme gérer un orchestre composé de différentes équipes pour assurer la bonne marche de l’école. Les événements (remises de prix et de diplômes, conférences, fêtes de l’école, galas…) représentent une activité importante et je suis épaulé par une équipe formidable en cuisine, en maintenance et en sécurité. Une trentaine de personnes interviennent également en tant que prestataires externes.

Vous êtes à Florimont depuis 2014, Institut avec qui vous avez un lien particulier si nos informations sont exactes…

Né à Genève, j’ai en effet été élève à Florimont alors c’est dire comme j’aime cet endroit ! J’y ai suivi ma scolarité au primaire et au secondaire avant de partir en apprentissage dans la restauration car mon rêve était d’intégrer l’Ecole Hôtelière de Lausanne et travailler dans le secteur hôtelier.

Justement, quel a été votre parcours avant votre poste actuel ?

J’ai débuté dans l’hôtellerie à Genève en travaillant dans de nombreux établissements dont certains prestigieux pendant plusieurs années avant de me lancer, en tant qu’entrepreneur, dans la restauration et les loisirs.  J’ai donc été gérant pendant une dizaine d’années de plusieurs sociétés avant de retourner, pour des raisons personnelles, dans le secteur privé mais toujours dans le domaine de l’accueil. J’ai ainsi travaillé au Centre d’Accueil de la Genève Internationale, à l’ONU et comme responsable culturel de la commune de Vernier. J’ai poursuivi aussi dans la gestion des événements car j’adore ça.

Un point commun entre votre parcours passé et ce que vous faites aujourd’hui à Florimont ?

L’accueil des personnes, la coordination et la gestion multitâches sont les lignes directrices de mon parcours. Gérer la bonne marche de Florimont, ce n’est pas si différent de la gestion d’un grand hôtel avec beaucoup de clients aux besoins différents.

En fait le fil conducteur est un peu l’amour des gens et l’envie de leur faire plaisir, non… ?

Oui, c’est exactement cela. On me dit que je suis parfois trop bavard mais c’est parce que je m’intéresse aux autres. J’adore échanger avec les gens !

Il y a une personne qui vous a particulièrement inspiré dans votre vie et parcours ?

Oui, mon père, lui-même ancien de Florimont. Son honnêteté, sa droiture et sa loyauté ont toujours été très inspirantes pour moi.

Pour revenir à votre rôle d’intendant, nécessite-t-il des qualités particulières outre un bon sens de l’organisation ?

Il faut en effet être hyper organisé, aimer des tâches très différentes qui nécessitent d’être un peu sur tous les fronts en permanence. Il faut être multitâches et savoir gérer la pression quand il y en a. Il faut aussi avoir une certaine endurance car il m’arrive parfois de marcher plus de 12 kms par jour ! Heureusement, j’ai une équipe extraordinaire entre autres notre chef de cuisine Christophe Benatier, ainsi que mes deux collaboratrices directes qui sont mes soutiens quotidiens. Et ce n’est pas rien puisque nous servons plus de 1400 repas par jour !

Quel est votre meilleur souvenir à Florimont en tant qu’Intendant?

Il y en a beaucoup mais ceux qui me viennent à l’esprit sont la fête des 110 ans de Florimont et la rencontre avec le Dr Olivier Revol, célèbre neuropsychiatre que nous avons accueilli deux fois à Florimont. Les rencontres avec les gens, enfants ou adultes sont toujours pour moi une grande source d’enrichissement.

Et une mauvaise surprise ?

Disons que ce sont essentiellement les quelques imprévus de dernière minute comme la réalisation de plus de 600 sandwiches en deux heures pour une sortie scolaire dont nous n’avions pas connaissance…

Des loisirs possibles après ces journées si denses à Florimont ?

Je suis un hyperactif donc je trouve toujours du temps pour mes loisirs, ma compagne et mes filles que j’adore !