Nicolas Stettler, un chef d’orchestre dans les coulisses de Florimont

Intendant de Florimont, Nicolas Stettler est le chef d’orchestre des événements de l’Institut. L’APEF on a voulu en savoir plus…

Nicolas, comment définiriez-vous votre rôle ?

Ma fonction a plusieurs volets : la restauration, les activités liées à la maintenance, l’entretien du parc et la gestion hôtelière des Pères qui vivent à l’Institut. Pour reprendre votre expression, c’est un peu comme gérer un orchestre composé de différentes équipes pour assurer la bonne marche de l’école. Les événements (remises de prix et de diplômes, conférences, fêtes de l’école, galas…) représentent une activité importante et je suis épaulé par une équipe formidable en cuisine, en maintenance et en sécurité. Une trentaine de personnes interviennent également en tant que prestataires externes.

Vous êtes à Florimont depuis 2014, Institut avec qui vous avez un lien particulier si nos informations sont exactes…

Né à Genève, j’ai en effet été élève à Florimont alors c’est dire comme j’aime cet endroit ! J’y ai suivi ma scolarité au primaire et au secondaire avant de partir en apprentissage dans la restauration car mon rêve était d’intégrer l’Ecole Hôtelière de Lausanne et travailler dans le secteur hôtelier.

Justement, quel a été votre parcours avant votre poste actuel ?

J’ai débuté dans l’hôtellerie à Genève en travaillant dans de nombreux établissements dont certains prestigieux pendant plusieurs années avant de me lancer, en tant qu’entrepreneur, dans la restauration et les loisirs.  J’ai donc été gérant pendant une dizaine d’années de plusieurs sociétés avant de retourner, pour des raisons personnelles, dans le secteur privé mais toujours dans le domaine de l’accueil. J’ai ainsi travaillé au Centre d’Accueil de la Genève Internationale, à l’ONU et comme responsable culturel de la commune de Vernier. J’ai poursuivi aussi dans la gestion des événements car j’adore ça.

Un point commun entre votre parcours passé et ce que vous faites aujourd’hui à Florimont ?

L’accueil des personnes, la coordination et la gestion multitâches sont les lignes directrices de mon parcours. Gérer la bonne marche de Florimont, ce n’est pas si différent de la gestion d’un grand hôtel avec beaucoup de clients aux besoins différents.

En fait le fil conducteur est un peu l’amour des gens et l’envie de leur faire plaisir, non… ?

Oui, c’est exactement cela. On me dit que je suis parfois trop bavard mais c’est parce que je m’intéresse aux autres. J’adore échanger avec les gens !

Il y a une personne qui vous a particulièrement inspiré dans votre vie et parcours ?

Oui, mon père, lui-même ancien de Florimont. Son honnêteté, sa droiture et sa loyauté ont toujours été très inspirantes pour moi.

Pour revenir à votre rôle d’intendant, nécessite-t-il des qualités particulières outre un bon sens de l’organisation ?

Il faut en effet être hyper organisé, aimer des tâches très différentes qui nécessitent d’être un peu sur tous les fronts en permanence. Il faut être multitâches et savoir gérer la pression quand il y en a. Il faut aussi avoir une certaine endurance car il m’arrive parfois de marcher plus de 12 kms par jour ! Heureusement, j’ai une équipe extraordinaire entre autres notre chef de cuisine Christophe Benatier, ainsi que mes deux collaboratrices directes qui sont mes soutiens quotidiens. Et ce n’est pas rien puisque nous servons plus de 1400 repas par jour !

Quel est votre meilleur souvenir à Florimont en tant qu’Intendant?

Il y en a beaucoup mais ceux qui me viennent à l’esprit sont la fête des 110 ans de Florimont et la rencontre avec le Dr Olivier Revol, célèbre neuropsychiatre que nous avons accueilli deux fois à Florimont. Les rencontres avec les gens, enfants ou adultes sont toujours pour moi une grande source d’enrichissement.

Et une mauvaise surprise ?

Disons que ce sont essentiellement les quelques imprévus de dernière minute comme la réalisation de plus de 600 sandwiches en deux heures pour une sortie scolaire dont nous n’avions pas connaissance…

Des loisirs possibles après ces journées si denses à Florimont ?

Je suis un hyperactif donc je trouve toujours du temps pour mes loisirs, ma compagne et mes filles que j’adore !

 

Course de l’Escalade 2019

 

Depuis plusieurs années, élèves et parents participent en nombre à cet incontournable événement genevois. L’APEF, avec le soutien de l’école, assure l’organisation de cette journée sportive pour les familles Florimontaines !

A ce titre, l’APEF reçoit vos inscriptions à compter de ce jour et vous accueillera le jour de la Course au stand de l’Institut, dans le Parc des Bastions. Les élèves viendront y retirer leur dossard, retrouver leurs Professeurs de sport et partager un moment convivial avec leur famille, autour de bonnes boissons chaudes et de viennoiseries et sandwich !

Nous remercions d’avance l’équipe des Professeurs de Sport sous la direction de MM. Warocquier et Vincent qui assurent les entraînements à Florimont ainsi que l’encadrement sportif et l’échauffement de nos athlètes avant la course.

FLORIMONT – 1ère place en 2016, 2017 et 2018!

Une belle réussite commune si, cette année encore, nous arrivions à faire monter l’Institut Florimont sur le podium ! En effet, l’équipe de Florimont, qui comptait ces dernières années près de 400 coureurs, s’est classée 1ère au classement des écoles en 2016, en 2017 et en 2018! Nous sommes fiers de nos vainqueurs, élèves et professeurs toutes catégories, et allons utiliser le prix de Frs 500 remis par les organisateurs pour offrir, cette année encore, l’inscription au personnel de l’Institut qui souhaite courir.

INSCRIPTION 2019

La course se déroule sur deux jours et les enfants courent le dimanche 1er décembre. Les horaires sont détaillés sur le site officiel de la course.

Nous vous invitons à vous inscrire, vous et vos enfants, AVANT LE 6 NOVEMBRE, en suivant ce lien.

Nous acceptons cette année toutes les inscriptions pour les courses enfants (né en 2013 et avant) et pour toutes les courses adultes, sauf pour la course de la Marmite. Cette année, l’Escalade propose une nouvelle course Parents-Enfants pour les enfants nés en 2014 et 2015. Nous acceptons ces inscriptions aussi !

Comme l’an dernier, nous organisons une équipe Florimont pour le WALKING DE NUIT qui a lieu le samedi dès 19h15. Une belle occasion pour marcher ensemble, parents et professeurs, dans une ambiance conviviale. Cette marche n’est cependant pas conseillée pour les enfants.

Les frais d’inscription (Frs 25 par enfant – Frs 40 par adulte) vous seront facturés directement à domicile par l’Institut (frais non-remboursables ; sous réserve de certificat médical un bon de participation pour la Course de l’Escalade de 2020 sera remis).

La validation des inscriptions apparaitra sur Pronote uniquement. Cette liste sera mise à jour chaque vendredi jusqu’au 7 novembre. L’inscription sur le site officiel de l’Escalade n’apparaîtra qu’une semaine après la clôture des inscriptions.

Les détails concernant le déroulement du weekend seront communiqués durant la semaine qui précède les courses.

ENTRAINEMENTS ENFANTS

Pour le Primaire, en préparation de cette journée, Mr Vincent et son équipe orientent les cours d’EPS vers la course à pied et l’endurance, avec entre autre le Cross du primaire organisé le mercredi 16 octobre 2019.

Pour le Secondaire, Mr Waroquier et son équipe organisent des séances d’entraînement pendant la pause de midi tous les lundis et vendredis à 12h. Ils courent l’estomac léger et peuvent ensuite aller à la cantine.

Les enfants peuvent se renseigner auprès de la Vie Scolaire ou de leurs professeurs de sport.

LA TRANS’ONESIENNE – SAMEDI 23 NOVEMBRE

Cette année, nous vous proposons à nouveau d’organiser une équipe de coureurs pour représenter Florimont à la Course de la « Trans’Onésienne » le samedi 23 novembre. Les inscriptions pour les élèves seront prises en charge par le Comité d’organisation de la course ainsi que par l’Institut. Un excellent entraînement pour la Course de l’Escalade ! Pour plus d’informations, veuillez consulter le site officiel de la course. Nous vous invitions à vous inscrire avant le 11 novembre en suivant ce lien.

L’APEF et l’Institut Florimont vous attendent tous, sportifs et fervents supporters, en pleine forme le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre 2019 et comptent sur vous pour faire de cet événement un franc succès !

APEF – Equipe Escalade 2019

escalade@apef.chwww.apef.ch

 

La conférence du Dr Revol

Plus de 300 participants à la conférence du neuro psychiatre Dr Olivier Revol

Le 13 septembre 2019, le gymnase de Florimont était bien rempli. La conférence du Dr Olivier Revol sur « les troubles de l’attention et les profils à haut potentiel : double chance ou double peine? » a connu un énorme succès.

Près de 300 participants étaient présents pour assister à la présentation du neuro psychiatre qui a fait preuve d’une grande pédagogie et d’empathie pour donner de l’espoir à des parents parfois déstabilisés par ce genre de problématiques.

S’appuyant sur son importante expérience clinique, il a partagé avec l’auditoire des cas concrets vécus dans son cabinet et illustrant des solutions trouvées dans chaque cas. Devant un public attentif et médusé par la qualité de l’intervention, Olivier Revol a aussi exposé les différentes approches et thérapies selon les pays ou les enfants sont diagnostiqués.  Un échange très riche avec le public au travers de multiples questions a clôturé cet évènement tard dans la soirée.

L’APEF se réjouit d’avoir pu obtenir la présence du neuro psychiatre pour la deuxième fois à Florimont et espère pourvoir organiser une troisième intervention sur le sujet des fratries dans les mois qui viennent.

Olivier Revol dirige un service de neuro-psychiatrie de l’enfant au CHU de Lyon et enseigne à l’Université Lyon 1. Il milite depuis 30 ans pour que chaque enfant découvre le plaisir d’apprendre et est l’auteur de nombreuses publications scientifiques, concernant la précocité intellectuelle, l’hyperactivité et les difficultés scolaires.

Les propos du Dr Revol étant très médiatisés à la télévision ou sur internet, vous pouvez consulter ces liens:

https://www.youtube.com/watch?v=E9QRiAxmrTU

https://vimeo.com/277641074

La Rentrée 2019

›Tout ce qu’il faut savoir

Pas toujours facile de s’y retrouver lors des rentrées scolaires. L’idéal serait d’avoir un document avec toutes les informations nécessaires résumées… L’APEF vous a préparé un tel document récapitulatif avec toutes les informations pour une rentrée réussie. Vous pouvez le télécharger ici: APEF Rentrée 2019.

Les trois évènements de la Rentrée à ne pas rater

CAFE ET CROISSANTS DE LA RENTREE: Lundi 26 Août et Mardi 27 Août (8.15-9.45/CDI)

Le comité de l’APEF accueille les nouveaux parents et répond à leurs questions.

LE COCKTAIL DE LA RENTREE : Jeudi 19 Septembre (18.30-20.00/Florimont)
Une délicieuse opportunité pour les familles Florimontaines et les nouveaux parents de :

√ Rencontrer le Comité d’accueil de l’APEF, exprimer vos suggestions et questions pour la rentrée 2019/2020
√ Suggérer vos talents et/ou exprimer votre intérêt à tenir un rôle ponctuel ou suivi au sein de l’APEF (Parent-Délégué de classe, bénévoles aux activités de l’APEF, etc.)
√ Découvrir les activités proposées par l’APEF.

Pour plus d’informations: Cocktail de la Rentrée

LES LUNCHS DE LA RENTREE : Mercredis 11 et 18 Septembre (11.00-12.45 / 12.00-13.30 à la Réception Florimont)
Pour la première fois cette année, l’APEF et l’Institut vous invitent à les rejoindre pour un déjeuner à la cantine de l’école, suivi d’une visite VIP du campus :

√ Mercredi 11 (COMPLET): une équipe à 11h00 pour la visite qui déjeunera de 12.00 à 12.45 / une équipe qui déjeunera entre 12.00 et 12.45 avant la visite qui se terminera à 13.30
√ Mercredi 18 : une équipe à 11.00 pour la visite qui déjeunera de 12.00 à 12.45 / une équipe qui déjeunera entre 12.00 et 12.45 avant la visite qui se terminera à 13.30

Pour vous inscrire pour le 18 septembre, merci de bien vouloir cliquer sur ce lien.

Conférence Dr. Olivier Revol – 13 septembre

Hauts Potentiels et TDAH : Double chance ou double peine?

Un enfant agité est-il hyperactif ou précoce ?
La question du lien entre le haut potentiel (HP) et l’hyperactivité avec déficit d’attention (TDAH) pose un véritable challenge. Ces deux profils présentent des ressemblances responsables de confusions à l’école et à la maison. Face à un enfant qui s’ennuie en classe, qui bouge ou qui est impulsif, il faut s’interroger sur l’existence d’un Haut Potentiel, d’un TDAH ou d’une coexistence des deux.
Les conseils éducatifs et pédagogiques seront très différents selon les cas de figure. Le challenge est d’importance. Non diagnostiquée, la fréquente cohabitation HP- TDAH cumule les risques d’inadaptation scolaire et sociale, et devient un fardeau encombrant. Bien comprise, elle peut devenir un atout, lorsque chacun des profils constitue un facteur protecteur pour l’autre.

 

CONFERENCE OUVERTE À TOUS

Vendredi 13 septembre 19h-21h

Parents/ Elèves / Personnel de Florimont: Entrée offerte

Parents externes: Participation CHF 10.-

INSCRIPTION

Le Dr Olivier Revol est l’auteur de nombreuses publications scientifiques, concernant la précocité intellectuelle, l’hyperactivité et les difficultés scolaires.
Il dirige un service de Neuro-psychiatrie de l’enfant au CHU de Lyon. Il enseigne à l’université Lyon 1 et milite depuis 30 ans pour que chaque enfant découvre le plaisir d’apprendre.

Il a publié trois ouvrages chez JC Lattès : « Même pas grave! L’échec scolaire ça se soigne » en 2006, « J’ai un ado, mais je me soigne.. » en 2010, et « On se calme » en 2013. Il a co-écrit en 2015 « 100 idées pour accompagner les enfants à Haut Potentiel (Tom Pousse), et en 2019 « Les Philocognitifs » chez Odile Jacob.

Il aide actuellement les parents et les professionnels à comprendre les nouveaux codes des enfants et des adolescents, avec un intérêt particulier pour les fratries d’enfants différents.

Les propos du Dr Revol étant très médiatisés à la télévision ou sur internet, vous pouvez consulter ces liens:

https://www.youtube.com/watch?v=E9QRiAxmrTU

https://vimeo.com/277641074

Lorsque sport rime avec générosité

Entretien avec Cedric Ormond, ancien de Florimont qui nous parle de son parcours universitaire et d’un challenge de taille qu’il s’est fixé pour cet été!

Cedric, vous êtes arrivé à Florimont en 12ème et vous avez fait toutes vos études jusqu’à l’obtention du Baccalauréat Français (série S) en 2018. Quelle vie après l’Institut?

Après un été mémorable, j’ai commencé mes études d’ingénierie mécanique au “Imperial College London”. Après les premières semaines dénommées “freshers weeks”, le rythme a drastiquement changé avec une charge de travail considérable (cours, rapports, exercices…) et la nécessité de se mettre à niveau avec des étudiants ayant fait les A-levels et tout cela en anglais !

Quels défis spécifiques avez-vous dû relever en intégrant cette prestigieuse école anglaise et en vivant à l’étranger?

Cela a été une année très très riche à différents niveaux en effet …

Académiquement, le bac français apporte une bonne culture générale puisqu’on aborde plus d’une dizaine de matières alors que les étudiants ayant fait des A levels se concentrent sur 3 et parfois 4 sujets scientifiques qu’ils maitrisent donc parfaitement. Il a fallu se mettre à niveau dans ces branches scientifiques, en parallèle d’un contenu nouveau et d’un rythme intensif.

De plus, j’ai dû apprendre à devenir indépendant dès mon arrivée. Les tâches de la vie quotidienne (courses, repas, ménage …) se sont rajoutées à mon travail et aux exigences universitaires. A cela s’ajoutaient les heures quotidiennes d’entrainement sportif . Très vite j’ai appris à être intransigeant avec mon temps et mon organisation.  J’ai donc beaucoup appris en termes d’optimisation du temps et la légende raconte qu’il m’est arrivé de faire plusieurs tâches ménagères à la fois… combiner vaisselle, brossage de dents et douche J.

Le deuxième trimestre a heureusement été beaucoup plus agréable: les lacunes se comblant petit à petit, et le rythme ayant été acquis. Le troisième trimestre a été réservé aux seuls et uniques examens de l’année.

Avez-vous déjà une idée de carrière après cette première année universitaire?

Les études que j’ai choisies me passionnent et je suis en pleine réflexion quant à mon futur professionnel. Mon grand-père m’a toujours appris à choisir mes actions en fonction de l’impact qu’elles auront sur le bien commun.

Je songe, par exemple, à mettre mes compétences d’ingénieur au profit de projets humanitaires pour des populations de pays en voie de développement. Je sais aussi que j’aimerais avoir un travail, du moins à court terme et tant que je serai sans famille, qui m’envoie aux quatre coins du monde.

D’une manière générale, j’aime bien trouver des solutions à des problèmes et notamment pratiques de type logistique, alors pourquoi pas un métier dans le domaine du management?  A long terme peut être me tourner vers l’enseignement lorsque j’aurai acquis de l’expérience dans le monde professionnel, afin de transmettre ce savoir…

Quoiqu’il en soit, pour l’instant j’essaye de décider quelle ligne directrice je veux donner à ma vie et quel impact je veux avoir.

Quelle est votre stratégie ou du tout moins votre approche pour y arriver?

Je pense que si l’on veut “réussir” – sachant que réussite signifie réussite personnelle par rapport à ses propres objectifs –  il faut déjà savoir où l’on veut arriver. Ensuite, il suffit de se donner véritablement les moyens d’y arriver. Donc, pour moi il faut avoir un mélange d’objectifs dans différents domaines: scolaire, personnel, sportif, etc. Ceux-ci doivent être majoritairement atteignables à court, moyen et long terme ainsi que certains rêves afin de se donner une ligne directrice.  Ainsi, lorsqu’un objectif est atteint, on peut s’attaquer au prochain.

Vous parlez du souhait d’avoir un impact et vous avez déjà un projet à court terme qui est très impactant ! Parlez nous de ce challenge en soutien à Alzheimer Suisse…

Oui, je compte rentrer à Genève depuis Londres en vélo pour aider Alzheimer Suisse, une association qui me tient très à cœur.  Je partirai le 27 juin à 8 heures et vise d’arriver au plus tard le 5 juillet à 3 heures du matin car je pars en vacances avec ma famille quelques heures plus tard! Toutefois, j’espère arriver avant, mais cela dépendra de l’efficacité de mes jambes….

Pourquoi un tel projet ?

Premièrement, je voulais me fixer un challenge sportif personnel de taille pour cet été. Ayant besoin de mon vélo en Italie pour un Ironman 70.3, fin septembre, l’idée m’est venue de le ramener en Suisse afin de m’entraîner durant l’été.

Deuxièmement, ma Grand-Maman  qui était malheureusement atteinte d’Alzheimer est décédée en 2016, après 10 ans de cette maladie. Pendant toute cette période, elle a su garder sa tendresse, son sourire, sa joie de vivre, sa gentillesse, sa générosité et son amour pour les autres et particulièrement pour sa famille. C’est aussi une façon pour moi de lui rendre hommage.

Vous allez donc allier challenge sportif et philantropie!

Oui, j’ai  voulu joindre l’utile à l’agréable en aidant l’association Alzheimer Suisse qui oeuvre pour améliorer les conditions des personnes atteintes de cette maladie et aide leurs familles.

Grâce à cette aventure, je souhaite faire connaître cette association à un plus grand nombre de personnes et aider ceux qui se trouvent dans la situation que ma famille a vécue avec ma grand-maman. Pour finaliser ce projet et récolter des fonds pour l’association j’ai besoin du soutien/sponsoring  d’un maximum de personnes et j’ai donc lancé une récolte en ligne.

Comment se déroulera votre fundraising?

C’est très simple. Il suffit d’aller sur ce lien où les donateurs pourront me sponsoriser soit par kilomètres parcourus soit en versant un montant fixe pour le voyage.

L’itinéraire variera entre 900 et 1500 km, dépendant de mes capacités d’orientation…

S’ils le désirent, ils pourront ajouter une distance limite journalière et pour chaque kilomètre parcouru au-dessus de celle-ci, une petite prime sera versée, par kilomètre, ou sous forme de montant fixe au choix. Des challenges pourront aussi m’être soumis!

A la fin de mon périple, un mail sera envoyé à tous les donateurs, avec les détails de mon voyage (nombre de kilomètres, etc) et donc le montant qu’ils se seront engagés à donner. Ils pourront alors procéder à la donation.

Suivez-vous un entraînement particulier pour cette aventure?

Pas spécifiquement pour cette aventure, mais il est vrai que je m’entraîne régulièrement. En effet, j’ai rejoint la “society” de triathlon de l’Imperial College.

Une semaine typique comprend 2 à 3 entraînements de natation, 2 à 3 entraînements de vélo, 2 à 3 entraînements de course à pied et 2 entraînements de renforcement musculaire, soit entre 10 et 15 heures de sport par semaine.Malheureusement, une blessure en course à pied m’a contraint à réduire les heures d’entraînement dans cette discipline.

Pourra-t-on suivre votre périple sur les réseaux sociaux?

Bien sûr!!! Il y a déjà des infos sur la page facebook d’Alzheimer Suisse et je tâcherai d’établir des comptes rendus journaliers qui seront ensuite postés sur leur page.

Je vais aussi tâcher de réaliser un compte-rendu après mon voyage avec tout mes commentaires, photos etc, que je pourrai envoyer aux participants.

En attendant de suivre votre voyage, on aimerait que vous partagiez quelques souvenirs avec la communauté florimontaine…

Il y en a tellement!

Le pire?

Les DST à la première heure du lundi matin.

Le meilleur ?

Ils sont nombreux : les journées de ski, les repas du midi, surtout en terminale, les relations avec les enseignants, le TPE (travaux personnels encadrés) en Première. Le TPE

portait sur un sujet qui m’a vraiment passionné, “Comment la biomimétique permet-elle d’améliorer les performances de nos avions de lignes?” et dans ce contexte, la fabrication de A à Z d’une expérience pour contrôler certains paramètres de vol. Il y a des sujets comme ça qui marquent!!!

Avant de se quitter, avez vous un message à l’attention des élèves de Flo?

Ne cherchez pas la facilité et mettez-vous la barre haute, vraiment. Cherchez la difficulté pour vous dépasser. Demandez-vous qui vous voulez être et soyez cette personne, pas une autre!…

Une journée comprend de nombreuses heures  alors organisez-vous et sachez en faire bon usage pour vos études, mais également pour vos activités extra-scolaires.

Et à leurs familles?

Je ne sais pas si je suis la personne la plus adaptée pour transmettre un message aux parents vu mon jeune âge, mais je dirais qu’encourager ses enfants à s’orienter dans un domaine qui les intéresse et leur plaît à bien fonctionné pour moi …

En tout cas, à l’APEF on a un message : respect, bravo et on vous attend à l’arrivée  à Genève !

 

Page 4 of 14« First...23456...10...Last »