Semaine des Droits Humains 2018

Semaine des droits humains

Florimont 19-23 février 2018

Le thème : « Droits et devoirs »

« Droits et devoirs » : la question des droits humains peut facilement devenir une « mode » ou un discours facile ou de façade si nous ne faisons pas le lien entre les droits et les devoirs. Les premiers ne seront jamais réalisés si les deuxièmes ne sont pas assumés.

Alors quels liens établir entre les deux ?

Quels sont les devoirs fondamentaux de chaque être humain envers ses semblables ?

Nous avons établi une charte universelle des droits humains. Pourrions nous en faire autant pour les devoirs ?

Quelques classes pourraient se lancer dans le défi de composer une « déclaration universelle des devoirs humains ».

 

 

 

  • LES INTERVENANTS

Classes de 6ème :

Eduki : fondation qui vise l’éducation et la sensibilisation à la coopération internationale.

Classes de 5 :

Children in the Cloud : Association dont le but est de construire une école et d’en assurer le fonctionnement dans les montagnes du massif du Simen en Ethiopie.La Fondation Children in the Cloud vise à la construction d’une école et à assurer son fonctionnement dans les montagnes du massif du Simien en Ethiopie. Elle est une ONG de droit suisse avec des antennes en Ethiopie et en France.

Classes de 4ème : 

Amnesty International : Présentation de leur institution et programme .

Classes de 3ème :

OSAR : Présentation et témoignages avec l’Organisation Suisse d’Aide aux Réfugiés.

Mercy Ships : Navire hôpital (400 bénévoles à bord) œuvrant sur les côtes africaines aux profit des populations locales 

Classes de 2nde :

Action de Carême : Organisme de l’église catholique développant des actions dans différentes parties du monde en lien avec le développement. En même temps elle propose des thèmes de réflexion pour la population en Suisse, pour que la solidarité ne soit pas seulement l’action d’un organisme qui travaille dans des pays lointains, mais une conscience commune.

Junior Nzita : ambassadeur de la paix aujourd’hui, Junior témoigne de son parcours incroyable d’enfant soldat au Congo .

Service Social International : Association suisse offrant un espace de jeu par semaine en faveur des enfants de réfugiés syriens au Liban

Classes de 1ère :

FIFDH : Festival International du Film sur les Droits Humains : festival international qui a lieu à Genève (Grüttli), et qui propose des films ou documentaires sur différents thèmes liés aux droits humains. Les projections sont suivies de tables rondes et discussions avec plusieurs intervenants ; souvent les metteurs en scène ou des acteurs sont présents. 

Esther Dingemans de la Fondation du Dr Denis Mukwege : violences et condition de la femme utilisée comme arme de guerre.

Classes de Terminale :

Points cœur : organisation catholique qui envoie des jeunes vivre durant une longue période (minimum 6 mois) dans quelques-uns des endroits les plus pauvres du monde, simplement pour partager la vie des autres.

B8 of Hope : organisation qui travaille dans le processus de réconciliation entre Palestiniens et Israéliens en terre sainte et présente la projection du film ci-après mentionné :

Film « Disturbing the Peace » : film retraçant la vie de Palestiniens et Israéliens militants ayant déposé les armes et œuvrant aujourd’hui pour la paix.

  • LE PROGRAMME 

Semaine des Droits Humains 2016

Activités de l’année 2015-2016:

L’APEF soutient année après année des associations caritatives et reverse auprès d’elles les bénéfices des différentes ventes de biscuits, marchés de Noël, tombolas, pique-nique… Pour la semaine des Droits Humains en février 2016, l’APEF, en partenariat avec l’aumônerie, a invité Empathy Action. L’association à but non lucratif oeuvre pour une plus grande sensibilisation à l’extrême pauvreté dans le monde, l’accès pour tous aux produits de première nécessité et à la scolarisation grâce à ses missions dans divers pays. Son intervention à Florimont à permis de sensibiliser les étudiants du Secondaire à la vie en bidonville sous forme de « jeu de rôle » réaliste. Confrontés à cette mise en situation, les élèves ont pu imaginer ce que veux dire vivre en pauvreté, s’interroger sur les enjeux et les choix que l’on doit faire quand on est touché par la pauvreté. L’objectif était également de leur faire sentir qu’ils pouvaient être des acteurs de changement, s’inscrire dans un élan de solidarité, moins gaspiller dans leur quotidien. Leur retour et leurs idées d’actions ont été très enrichissants. Par exemple, certains enfants ont décidé de donner leurs vêtements non utilisés plutôt que de les jeter, d’autres voulaient créer des emplois en achetant des produits locaux, d’autres encore ont mis l’accent sur la nécessité de ralentir la surconsommation, notamment en prolongeant l’utilisation de leur téléphone portable même lorsqu’un nouveau modèle est disponible.

empathy-action_LOGO