Adolescence et pornographie: Le défi parental !

Pour traiter de ce thème l’APEF a invité Jocelyne Robert, qui se définit comme « sexologue » et « sexosophe ». Jocelyne Robert est une femme d’opinion et une communicatrice chevronnée. Elle écrit sur le couple dans divers médias et tient le blogue jocelynerobert.com. Elle est régulièrement invitée sur différentes tribunes pour commenter des dossiers d’actualité et elle signe des textes d’opinion dans les journaux. Elle a publié une douzaine d’ouvrages traduits en vingt langues, réédités et distribués à travers le monde. Avec son essai « Le sexe en mal d’amour », elle fut la première voix à s’élever contre les phénomènes de l’hypersexualisation et de la pornographisation de l’espace public.

Mme Robert aborde le thème de la pornographie par une anecdote tirée de son expérience et qui illustre le constat de la présence et de la forme que la « pornographie » a acquis ces 30 dernières années ainsi que de la vitesse avec laquelle elle s’est répandue et du danger que cela devienne « normalité ».

A partir de son travail avec les adolescents, elle a aussi raconté la peur de la performance au sein des jeunes couples (autour des 25 ans) et de la surprise des adolescents qui découvrent la sexualité et sa complexité.

Elle est passée ensuite au sujet même de la différence entre le sexe, la pornographie et la sexualité.

Les cinq mots : respect, envie, désir, plaisir et découvert, ont été la clé de sa conférence. Elle a utilisé des mots autrefois « interdits » en expliquant qu’il n’y a rien de mal dans la recherche du plaisir dans le respect de soi-même et de l’autre. Elle a illustré son discours avec trois photos et une image de ce que l’on peut trouver couramment dans des magazines de mode et sur internet. Elle a bien expliqué le point de vue des adolescents avec lesquels elle est en contact.

Les réactions du public ont été très touchantes et les parents ont pu faire part de leur expérience avec leurs enfants sur ces questions. L’ambiance créée par Mme Robert a facilité l’expression et le dialogue.
Nous avons aussi discuté de la mise en place d’une éducation sexuelle à l’école comment l’envisager, comment favoriser le dialogue entre filles et garçon.

Quelques mots entendus ces derniers jours dans la cour de l’école :

« Jocelyne Robert a été capable de parler ouvertement en utilisant des mots claires et même forts. Cependant je ne me suis pas fâché, elle n’a pas été offensive du tout, au contraire elle a ouvert mes yeux »

« Ella a tout à fait raison, la discussion a été très intéressante et enrichissante. Elle est vraiment géniale! »

« Je vous remercie, pour Jocelyne, Robert, elle m’a aidé à mieux comprendre le danger et je vais essayer de suivre les pistes qu’elle nous a offert. Je suis contente et rassurée. »

« Oui, j’ai entendu que la conférence a été très bien et que Mme Robert est très motivante. Je vais acheter le livre. »

« C’était très bien mais, en effet, avec du recul, certains images étaient vraiment trop fortes. »